01623nlm0 22002051i 450 001001200000006001900012007001500031008004100046020001800087040000800105100002700113245021800140260001200358260003000370300001100400520074900411856009501160856007901255856008301334HARMA 62097m g0 d cr mn ---auama191207c go d fre  a9782343163659 bfre0 aMarie-Pierre Frondziak aCroyance et soumission - De la critique de la religion à la critique sociale - Réflexions à partir de Spinoza et FreudbDe la critique de la religion à la critique sociale - Réflexions à partir de Spinoza et Freud aParis : bEditions L'Harmattan a212 p. aNous nous croyions sortis de la soumission. Pourtant, nous devons constater un retour en force de toutes les formes d'acceptation à des injonctions extérieures. Contre l'idée de servitude volontaire, l'auteur se propose, partant de Spinoza et de Freud, de comprendre ce qu'est l'essence même de la soumission et comment elle produit des croyances, dont les plus puissantes sont religieuses. Le progrès du savoir devait détruire les superstitions et donc l'asservissement. On propose ici l'inverse : c'est parce qu'ils sont d'abord soumis à leurs propres affects que les hommes croient en des superstitions. Seule la connaissance de cette mécanique affective peut laisser espérer une libération.40uhttp://www.harmatheque.com/downloadebook/97823431636592Télécharger le livre au format PDF40uhttp://www.harmatheque.com/readebook/97823431636592Lire ce livre en ligne40uhttp://www.harmattan.fr/catalogue/couv/9782343163659r.jpg2Image de couverture