01945nlm0 22002171i 450 001001200000006001900012007001500031008004100046020001800087040000800105100003600113245007200149260001200221260003000233300001000263520108900273856009301362856009601455856009601551856008001647HARMA 78872m g0 d cr mn ---auama240525c go d fre  a9782336425511 bfre0 aMichel Wieviorka, Alain Tarrius aLe « marché » des femmes balkaniques en temps de guerre aParis : bEditions L'Harmattan a88 p. aDe 2007 à 2019, 47  000 femmes originaires des Balkans se rendirent en Espagne pour des séjours de plusieurs années dans des clubs prostitutionnels légaux. Souvent encadrées de mafias russo-ukrainiennes, dites «  du Dniepr  », puis italo-albanophones, de Sacra Corona Unita. <br>À partir de 2013, 17  000 d’entre elles revinrent, souvent accompagnées de familiers, afin d'investir dans des commerces, hôtels, exploitations agricoles. Les dominations mafieuses étaient alors repoussées. La guerre russo-ukrainienne mettait en danger les installations de retour des Ukrainiennes, Moldaves et nord-Roumaines. Des milliers d’entre elles se relocalisèrent près des villes européennes et créèrent d’originales formes prostitutionnelles.<br>Les frontières devenant plus étanches à l'occasion de la pandémie de la COVID 19, les logistiques de transport se modifièrent vers le recours aux transports maritimes, et vers un nouveau cosmopolitisme  : des femmes apparurent dans les groupes de vente en «  poor to poor  ».40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/9782336425511r.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/97823364255112Télécharger le livre au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/downloadepub/97823364255112Télécharger le livre au format epub40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/97823364255112Lire ce livre en ligne