01492nlm0 22002051i 450 001001100000006001900011007001500030008004100045020001500086040000800101100003900109245003000148260001200178260002600190300001100216520079900227856009001026856009301116856007701209HARMA 9430m g0 d cr mn ---auama240722c go d fre  a273847621X bfre0 aSous la direction de Georges Navet aMODERNITE DE LA SERVITUDE aParis : bEditions L\'Harmattan a176 p. aLa servitude, soumise à la critique de la philosophie, se pose d'emblée comme étant une question antérieure, c'est-à-dire qu'elle est de ces questions qui suscitent un déploiement de références ayant trait tout autant à l'anthropologie qu'à l'histoire, au sens le plus politique du terme. La servitude, avant d'être une attitude, cette sorte d'ethos social où se perd l'idée de justice, s'apparente déjà à un passé qui, selon la formule consacrée, se refuse a passer. Quel nom aujourd'hui inventer qui confère au serf une nouvelle idée de soi propre à troubler le cours normal du temps, susceptible de nous extraire de ce jeu aveugle où, comme le rappelle Jean Genet, le serviteur n'est jamais qu'un miroir déformant du Maître ?40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/273847621Xr.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/273847621X2Télécharger le livre au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/273847621X2Lire ce livre en ligne