02242nlm0 22002171i 450 001001200000006001900012007001500031008004100046020001800087040000800105100005400113245018800167260001200355260003000367300001100397520125100408856009301659856009601752856009601848856008001944HARMA 78827m g0 d cr mn ---auama240525c go d fre  a9782336426754 bfre0 aLéonard Kapia Mweng-a-Man, Boniface Iketsh Ladjom aPertinence de la notion d'ancestralité en éthique environnementale - Jalons pour une éthique de la fraternité universellebJalons pour une éthique de la fraternité universelle -  aParis : bEditions L'Harmattan a215 p. aLes débats en éthique environnementale entre l’anthropocentrisme, le biocentrisme, l’écocentrisme et les autres écoles tirent leurs sources essentielles dans une hiérarchisation des êtres, qui se fonde sur une sorte d’idéologie. La question débattue est la suivante  : qui de l’être humain ou animal ou végétal doit être le centre et le principal bénéficiaire de l’agir moral sur l’environnement ? <br>Pourtant, il est possible de procéder autrement en considérant chaque degré d’être comme une porte d’entrée dans la réflexion éthique sans passer par la compétition d’ordre axiologique sur la valeur intrinsèque de chacun. La notion d’ancestralité, entendue comme «  précédence  fondatrice », semble convenir pour fonder l’exigence éthique sur la fraternité universelle des êtres. Celle-ci est antérieure à toute spécification des êtres en matière, vie végétale, vie animale et vie humaine. C’est là la préoccupation de ce livre  : dépasser les positions centristes actuelles en utilisant le concept d’ancestralité comme trait d’union entre tous les êtres et montrer le caractère holistique de l’éthique de l’environnement.40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/9782336426754r.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/97823364267542Télécharger le livre au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/downloadepub/97823364267542Télécharger le livre au format epub40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/97823364267542Lire ce livre en ligne