01738nlm0 22002531i 450 001001200000010001600012100003900028101000600067102000600073105001600079135001600095200015900111210003700270215000900307230002300316301001300339305005600352330067200408336007501080700001801155856009001173856011401263856010701377HARMA 10975a9782296343290a20201201d1997 u y0frea0103 baafreafrea z 001z adrun nnnauauaaLE SUJET DE L'ART - Précédé de "Comme s'il y avait un art de la signature" de Jacques DERRIDAb[Ressource électronique]fMichel ServièreaPariscEditions L\'Harmattand1997a250 p.a[Données textuelles]a2738455557aVersion électronique de l'édition papier : 2738455557aOn sait qu'une hypothèse de la philosophie énonce que l'ordre de ce monde nouveau repose sur le Sujet. Mais le Sujet tel que le pense la philosophie est-il le même que le Sujet qu'invitent à penser l'oeuvre d'art moderne et l'esthétique ? Pourquoi le Sujet de l'art s'avère-t-il indissociable des noms d'artistes ? Que veulent dire "signer" et "être signé" ? Ces questions sont celles de Michel Servière dans les analyses présentées ici. L'auteur s'attache à montrer que signer pour l'artiste, c'est tenter d'être un résistant de la vie au-delà de la vie. Car le nom peut rester.aType de ressource électronique : données textuelles et iconographiquesaMichel Servière40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/2738455557r.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/2738455557zAccès après authentification2Télécharger au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/2738455557zAccès après authentification2Lire ce livre en ligne