01757nlm0 22002051i 450 001001200000006001900012007001500031008004100046020001800087040000800105100004900113245004900162260001200211260003000223300001100253520101800264856009301282856009601375856008001471HARMA 69579m g0 d cr mn ---auama210508c go d fre  a9782343229492 bfre0 aGilles-Marie Moreau - Préface de Jean Guibal aLa chapelle des Pénitents blancs de Grenoble aParis : bEditions L'Harmattan a198 p. aConstruite en 1657, la chapelle des Pénitents blancs du Gonfalon de Grenoble, rue Voltaire, également connue comme la chapelle de l'Adoration, est un lieu insolite, méconnu, et pourtant d'un grand intérêt historique et patrimonial, au coeur du Grenoble ancien. Elle a gardé son bel ensemble baroque, retable et maître-autel, et abrite également les stalles (XVe siècle) de l'ancienne abbaye des Ayes de Crolles. Siège, sous l'Ancien Régime, d'une confrérie de Pénitents, ainsi que de la confrérie de la Miséricorde qui oeuvrait au service des prisonniers, elle fut un lieu important de sociabilité, liée entre autres aux familles de parlementaires dauphinois, mais aussi aux Vaucanson, à la dynastie Hache et à la famille paternelle de Stendhal. Elle fut également au XIXe siècle un sanctuaire important dédié à Notre-Dame de La Salette, et vit passer saint Pierre-Julien Eymard. Elle est sans doute le seul lieu de culte en Isère qui subsiste avec sa façade et son aménagement intérieur.40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/9782343229492r.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/97823432294922Télécharger le livre au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/97823432294922Lire ce livre en ligne