01598nlm0 22002051i 450 001001200000006001900012007001500031008004100046020001800087040000800105100004500113245005400158260001200212260002100224300001100245520086700256856009301123856009601216856008001312HARMA 70147m g0 d cr mn ---auama211025c go d fre  a9782343228570 bfre0 aArnaud Ngouédi - Préface de Nicole Awaïs aLa conscience comme norme de moralité chez Newman aParis : bL'Harmattan a192 p. aComplexité des progrès économiques et sociaux, avancées scientifiques et techniques, multiplicité et rapidité des informations, autant de situations auxquelles l'homme doit faire face. Lorsqu'il faut faire des choix et décider, la complexification des situations désarme bon nombre d'individus. Les positions des différentes autorités ne sont pas toujours faciles à comprendre. Et parfois, la divergence des conceptions entre les autorités civiles et les autorités ecclésiales met l'homme dans l'embarras. Alors, quelle norme suivre ? Dans <em>La Lettre au duc de Norfolk</em> de Newman, la conscience est présentée comme la norme ultime tout en soulignant l'interaction nécessaire entre la conscience, l'autorité civile et l'autorité religieuse. Cet ouvrage analyse la conception newmanienne de la conscience.40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/9782343228570r.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/97823432285702Télécharger le livre au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/97823432285702Lire ce livre en ligne