02239nlm0 22002051i 450 001001200000006001900012007001500031008004100046020001800087040000800105100002100113245019700134260001200331260003000343300001100373520138000384856009301764856009601857856008001953HARMA 75135m g0 d cr mn ---auama240617c go d fre  a9782343218489 bfre0 aClemmy Friedrich aLes contrats de l'administration mis en discours - Une histoire doctrinale du droit administratif (1800-1960) - Tome 1bUne histoire doctrinale du droit administratif (1800-1960) - Tome 1 aParis : bEditions L'Harmattan a590 p. aCet ouvrage, issu d'une thèse de doctorat en droit public (2016) n'est pas un essai sur les origines de la théorie des contrats administratifs. Il procède d'une problématique qui, au lieu de supposer à cette théorie une source à laquelle l'histoire permettrait de remonter, postule qu'elle est le produit contingent de l'Entre-deux-guerres. D'où cette question : que s'est-il dit à propos des contrats de l'administration avant cette période - et ce depuis le régime napoléonien ? L'attention est portée sur les discours doctrinaux qui abordent ces contrats et pousse jusqu'à ces interrogations : qu'est-ce qui a incité certains auteurs à en traiter et qu'est-ce que ces motivations ont induit sur la manière dont s'y sont pris ces derniers ? En définitive, cet ouvrage tend à démontrer que, loin de donner lieu à une science dont les contrats de l'administration auraient été l'objet, ces contrats n'ont pas été appréhendés autrement qu'à travers les questions avec lesquelles ils ont été sécants. En ce sens, l'histoire doctrinale des contrats de l'administration est corrélée à une histoire transversale au droit administratif, associant en particulier des problématiques liées à la juridiction administrative et à l'enseignement universitaire du droit administratif.40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/9782343218489r.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/97823432184892Télécharger le livre au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/97823432184892Lire ce livre en ligne