01675nlm0 22002051i 450 001001200000006001900012007001500031008004100046020001800087040000800105100002600113245027000139260001200409260003000421300001100451520073800462856009301200856009601293856008001389HARMA 71097m g0 d cr mn ---auama211202c go d fre  a9782343242910 bfre0 aHélène Tessier Amorim aLittérature et sacrifice au temps du premier romantisme - La mise en scène de l'auto-sacrifice de l'écrivain dans les oeuvres lyriques et romanesquesbLa mise en scène de l'auto-sacrifice de l'écrivain dans les oeuvres lyriques et romanesques -  aParis : bEditions L'Harmattan a484 p. aSi les Anciens imitaient l'acte créateur, ils reproduisaient le monde. Les Premiers Romantiques, eux, veulent imiter l'acte créateur, afin de créer le monde. Un génie poétique d'un genre nouveau, un génie romantique est né : un médiateur qui apparait comme l'homme de l'interstice. Son comportement, sobre et lucide, son attitude intellectuelle, sorte de rationalisme mystique, soutiennent une maitrise poétique sans pareil. Le roman n'est alors plus uniquement un relais du sacrifice rituel qu'il représente, dont il témoigne et d'où il peut tirer sa finalité. L'écrivain y met en scène son sacrifice, lorsque lui-même s'offre en sacrifice, afin de produire l'?uvre littéraire.40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/9782343242910r.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/97823432429102Télécharger le livre au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/97823432429102Lire ce livre en ligne