02171nlm0 22002531i 450 001001200000010001600012100003900028101000600067102000600073105001600079135001600095200013000111210004100241215000900282230002300291301001600314305005900330330108400389336007501473700004901548856009301597856011701690856011001807HARMA 74038a9782140247194a20220808d2022 u y0frea0103 baafreafrea z 001z adrun nnnauauaaL'?uvre, une voie royale vers l'inconscientb[Ressource électronique]fMichelle Morin - Préface d'Alberto EigueraPariscEditions L'Harmattand2022a244 p.a[Données textuelles]a9782343255736aVersion électronique de l'édition papier : 9782343255736aAprès un premier livre sur la création artistique et littéraire, l'auteur suit les traces de Freud (où le créateur va-t-il chercher sa matière ?) et cherche à comprendre comment on devient créateur, pourquoi et à quoi sert la création. L'auteur analyse la vie et l'?uvre de nombreux créateurs. Tel le rêve nocturne, la création, qu'elle soit artistique ou littéraire, tend à l'accomplissement d'un désir ou à la réalisation d'un fantasme, amoureux ou meurtrier. L'?uvre permet d'élaborer les traumatismes sexuels, les deuils, de recréer l'objet ou de restaurer le soi. L'auteur cherche à le prouver avec des peintres (Gauguin, Picasso, Niki de Saint-Phalle) une sculptrice (Camille Claudel) un cinéaste (Bergman) des écrivains (Anaïs Nin, Lou Andréas Salomé, Virginia Woolf, Mishima). Le créateur est un être d'exception qui a su faire fructifier un don génial mais c'est aussi un être humain qui souffre et aime comme tous les autres humains. L'?uvre est bien une voie royale qui mène vers l'inconscient. aType de ressource électronique : données textuelles et iconographiquesaMichelle Morin - Préface d'Alberto Eiguer40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/9782343255736r.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/9782343255736zAccès après authentification2Télécharger au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/9782343255736zAccès après authentification2Lire ce livre en ligne