01927nlm0 22002531i 450 001001200000010001600012100003900028101000600067102000600073105001600079135001600095200012000111210003200231215000900263230002300272301001600295305005900311330086500370336007501235700004301310856009301353856011701446856011001563HARMA 70147a9782140181108a20211028d2021 u y0frea0103 baafreafrea z 001z adrun nnnauauaaLa conscience comme norme de moralité chez Newmanb[Ressource électronique]fArnaud Ngouédi - Préface de Nicole AwaïsaPariscL'Harmattand2021a192 p.a[Données textuelles]a9782343228570aVersion électronique de l'édition papier : 9782343228570aComplexité des progrès économiques et sociaux, avancées scientifiques et techniques, multiplicité et rapidité des informations, autant de situations auxquelles l'homme doit faire face. Lorsqu'il faut faire des choix et décider, la complexification des situations désarme bon nombre d'individus. Les positions des différentes autorités ne sont pas toujours faciles à comprendre. Et parfois, la divergence des conceptions entre les autorités civiles et les autorités ecclésiales met l'homme dans l'embarras. Alors, quelle norme suivre ? Dans <em>La Lettre au duc de Norfolk</em> de Newman, la conscience est présentée comme la norme ultime tout en soulignant l'interaction nécessaire entre la conscience, l'autorité civile et l'autorité religieuse. Cet ouvrage analyse la conception newmanienne de la conscience.aType de ressource électronique : données textuelles et iconographiquesaArnaud Ngouédi - Préface de Nicole Awaïs40uhttps://www.editions-harmattan.fr/catalogue/couv/9782343228570r.jpg2Image de couverture40uhttps://www.harmatheque.com/downloadebook/9782343228570zAccès après authentification2Télécharger au format PDF40uhttps://www.harmatheque.com/readebook/9782343228570zAccès après authentification2Lire ce livre en ligne